XIX° : Pont, train et routes

Le XIX° siècle à Monnières comme partout en France a connu un très grand effort d’équipement. Routes et ponts sont construits (chez nous d’abord la départementale n° 7 avec le pont sur la sèvre).  Pour laisser passer la nouvelle départementale le cimetière qui jouxtait l’église se déplace en haut du bourg. Sur la Sèvre et dans la campagne apparaissent les premiers panaches des bateaux  et locomotives à vapeur.

Le pont avec ses premiers parapets de pierre a été ouvert en 1856.

 

LE PONT : 7 juin 1856 -Ouverture.

Les parapets ajourés et ensurplomb élargissent le pont en 1922.

Le premier pont avec ses parapets de pierre, va vite s’avérer trop étroit.

6 novembre 1923 : 1er élargissement

Le pont actuel a été élargi en 1997.

avec des parapets ajourés en surplomb.

18 novembre 1997 : 2° élargissement avec son aspect actuel.

 

 

LE CIMETIERE : 1er octobre 1857. Ouverture du cimetière actuel.

La nouvelle D 7 a fait disparaitre le cimetière de la place de l'église.

Le cimetière d’autrefois occupait la place de l’église

Sa “translation” dans le cimetière actuel  a longtemps été repoussée.

L'entrée du nouveau cimetière de 1857.

Mais elle est devenue indispensable pour permettre le passage de la route départementale n°7 “Legé-La Varenne” qui a traversé le bourg en faisant

La maison du Sieur Monnier a été traversé en diagonale par la nouvelle RD 7.

cesser le contournement de l’église, avant d’aller rejoindre le pont tout neuf  en traversant en diagonale la maison du Sieur Monnier aujourd’hui toujours en triangle.

 

LA VAPEUR :

Les "Hirondelles" venaient de Pont-Rousseau à Monnières

1840  premier bateau à vapeur.

Le 11 mars 1840, Sieur Mousse demande et obtient l’autorisation de transporter des passagers dans son  premier bateau à vapeur dénommé “Le Sèvre”. Suivront les célèbres “Hirondelles” sur le trajet Pont-Rousseau – Port Domino.

 

 

 

 

 

Les Compagnies dénommaient déjà "tram-trains" leurs trains qui desservaient toutes les haltes.

24 octobre 1866 – Le premier train.

La famille Baron attend ici le train à l'arrêt de la Mortaine.

 

Clin d’oeil de l’ histoire les pemiers trains dits des “ouvriers” et qui s’arrêtaient à chaque halte étaient déjà dénommés “tram-trains” . Le 22 décembre 1898 Monnières obtient un arrêt à la Mortaine.

 

(Albert Méchineau)

 

 

Agenda

29

mar 2017

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
27
28
29
30
31

randos pédestres

Le 22 avr 2017 08:30

Mesquer, les marais salants et la côte sur environ 10km