Moyen Age : templiers et pèlerins

Croquis de l'église dans Berthou 1910

Les traces du Moyen Age se retrouvent surtout dans notre église.

Les contreforts du mur nord, et les arcs en plein cintre des niches intérieures nous font remonter aux XI-XII° siècle romans. Le clocher mur ou clocher-peigne est typique du style “Templiers” des églises du sud de la France.

tiré de Berthou 1910

Des pierres tombales, malheureusement bien usées par les pieds des fidèles, évoquant ce passé “templier”, servent de pavage sous la tribune.Elles sont évoquées par Berthou dans “Clisson et ses monuments”1910.

Le vaisseau renversé de la charpente, la grande verrière et la porte de la sacristie sont témoins du XV° siècle gothique.

Le Moyen Age, ce sont aussi les grands pèlerinages. Pierre Paillard dans sa série sur la toponymie monniéroise nous dit que le village des “Loges” (à l’origine cabane de bûcherons) nous renvoie à auberge sur les chemins de grande circulation. Il est aussi permis de penser que les moines et leurs greniers à sel de la Moinerie, offraient gîte et couvert aux pèlerins. Monnières renoue aujourd’hui avec ce passé en devenant halte sur le chemin breton vers Saint Jacques de Compostelle.

Tampon pour les crédencials des pèlerins de Saint Jacques

Nous devons à Myriam Goureau ce dessin du cachet pour les “crédencials” des
pèlerins.(voir rubrique “associations-tourisme”)

Le Moyen Age monniérois, ce sont aussi les vieilles maison XV° siècle des marchands du port du Pont,(voir patrimoine)

porte de l'octroi du port du Pont XV° siècle

et à la Court des Mortiers en 1420 la naissance de Jehan Meschinot, maitre d’hôtel d’Anne de Bretagne et poète breton le plus célèbre de son temps auteur des très célèbres en leur temps “Lunettes des princes” (voir rubrique personnages illustres) .( Rédaction : Albert Méchineau).

la tourelle XV° siècle de la Court des Mortiers

 

Agenda

22

août 2017

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31