Les Barrin de la Galissonnière

 

La dernière tour du château de la Galissonnière aujourd'hui sur le territoire du Pallet.

Gabriel, Jacques II et le marquis Jacques III. Le château de la Galissonnière est aujourd’hui sur le territoire de la commune du Pallet. Avant “l’arrêté provisoire” du 6 novembre 1792 amputant Monnières de toute sa partie rive droite qui correspondait à la majeure partie du Pallet actuel, les seigneurs Barrin de la Galissonnière étaient donc monniérois.

Les Barrin de souche bourbonnaise (château des Ruilliers près de Gannat) vivaient à La Galissonnière en Saint Jean de Béré près de Chateaubriand. En 1608 Jacques Barrin II achète la seigneurie monniéroise de la Janière et fait transférer les restes de ses ancêtres dans la crypte de notre église Sainte Radegonde. Dont les restes de “…Gabriel…de son vivant connétable et conseiller du roi au Parlement de Bretagne, décédé à Nantes le 4 juillet 1597″ tel qu’inscrit sur le plomb du couvercle de son cercueil.

Louis XIV reconnaissant les éminents services “rendus par son fils Jacques Barrin III, va ériger en 1644 tous ses biens en vicomté de la Janière, puis en marquisat de La Galissonnière en 1658.

Croquis du château au temps de sa splendeur.

Le marquis de la Galissonnière est alors un seigneur parmi les plus puissants. La marquisat s’étend sur 14 paroisses de La Regrippière à Chateau-Thébaud, en passant par Vertou, Le Loroux et Vallet.

Ci-joint un dessin à la plume du château de la Galissonnière sur un aveu de 1730 (tiré de l’ouvrage “LE PALLET patrie d’Abélard”) et les armes des Barrin conservées ici sur une plaque de cheminée. Ces armes figuraient au-dessus de la petite porte de l’église Sainte

Les armes des Barrin, ici sur une plaque de cheminée.

Radegonde jusqu’à la restauration de 1910 qui les a fait malheureusement disparaître.

ROLAND BARRIN 1646 – 1736. Célèbre marin de Louis XIV. Né à Nantes à l’hôtel de la Papotière et baptisé le 2 juillet 1646. Il prend part en 1669 à l’expédition de Candie, port occupé par les Ottomans. Capitaine de vaisseau en 1677, il va prendre part à de nombreuses expéditions contre la flotte anglaise. Victoire à Bévesiers en 1690, bataille désastreuse de la Hougue sous les ordres de Tourville en 1692, victoire à Malaga en 1693…

Il est nommé Chef de la marine à Rochefort en 1694. Une plaque identifie encore dans cette ville son domicile.

Il est fait prisonnier en 1702 à la bataille de Vigo (notre illustration),

La bataille navale de Vigo

après avoir infligé de très grosses pertes à la marine anglaise et sabordé son navire pour ne pas le livrer à l’ennemi.

Conduit en Angleterre il y restera jusqu’en 1703. Il participe alors aux pourparlers qui aboutiront au Traité d’Utrecht en 1713 qui met fin à la Guerre de Succession d’Espagne.

A son départ en retraite en 1720, Roland Barrin est promu au plus haut grade de la marine ( Lieutenant Général) à une époque où le titre d’amiral n’est encore qu’honorifique. Il se retire à Poitiers où il est inhumé le 9 mars 1736.

(Albert Méchineau – Sources : “Le Pallet, patrie d’Abélard”).

Agenda

23

mai 2017

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
22
23
24
25
27
28
29
30
31

SOIRÉE FESTIVE – 40 ANS DE JUMELAGE

Le 26 mai 2017 20:00

Venez fêter les 40 ans de jumelage Clisson-Kelttgau   VENDREDI 26 MAI 2017 à 20h … En savoir plus